Entrepreneuriat, Innovation & Entreprise Inclusive - Articles

Sandy Beky : une femme entrepreneure qui défie le statu quo

Décrire Sandy Beky en un mot n’est pas chose aisée. Elle est à la fois présidente et fondatrice de la start-up d’innovation managériale KyoSei Leadership, partenaire du cabinet de conseil en management IMV Management Partners et membre du conseil stratégique de l’entreprise de logiciels adaptatifs JCLIP. Diplômée du programme d’Executive MBA à HEC Paris, Sandy Beky a construit sa carrière en défiant les normes et en remettant constamment en question le statu quo. Elle espère bien voir d’autres femmes entrepreneures lui emboîter le pas.

 

Une carrière faite d’obstacles franchis

Originaire de Madagascar, Sandy a grandi dans un environnement multiculturel qui a joué un rôle-clé dans la vision du monde qu’elle s’est forgée. « Lorsque j’étais enfant, j’étais incapable de ne m’intéresser qu’à une seule chose », se souvient-elle. « Je voulais faire tant de choses différentes... Et c’est justement ce que j’ai fini par faire. »

Ses études l’ont amenée à voyager aux États-Unis, au Royaume-Uni et en France, où elle a commencé à travailler dans différents secteurs, notamment l’informatique, l’industrie pharmaceutique et le développement durable. Malgré l’évolution rapide de sa carrière, elle s’est vite rendu compte qu’elle était loin d’être à égalité avec ses homologues masculins. 

 

Les problématiques que rencontrent les femmes aujourd'hui au travail sont les mêmes depuis des années. Il n'y a qu'à regarder les chiffres pour prendre conscience que le chemin à parcourir est encore long et sinueux ! Je contribue avec d'autres femmes et des hommes à changer cela. » – Sandy Beky

 

En tant que présidente de la branche parisienne de PWN Global, un réseau de développement du leadership pour les femmes entrepreneures, Sandy s’est efforcée d’inspirer d’autres femmes et de les inciter à se lancer dans l’entreprenariat et à accéder à des fonctions d’encadrement. « Pour une femme, devenir entrepreneure est avant tout une question de courage », dit-elle. « On ne peut pas laisser la peur nous empêcher de remettre en question le statu quo. »

 

« La confiance dont j’avais besoin pour m’essayer à de nouvelles expériences »

Elle s’est inscrite au programme Executive MBA d'HEC Paris en 2012 à un moment décisif de sa carrière. « J’avais l’impression de stagner », se souvient-elle. « Et je savais que si je voulais continuer à avancer, il me faudrait retourner à l’école pour enrichir mes compétences. » Elle a envisagé de suivre divers programmes à HEC Paris, mais s’est finalement décidée pour l’EMBA, parce qu’elle était récemment devenue mère et que ce programme lui offrait la flexibilité dont elle avait besoin.

Son année à HEC Paris s’est avérée transformatrice, tant au niveau professionnel que personnel. « J’ai eu l’occasion de rencontrer et de m’engager auprès de tant de personnes issues de milieux si différents... » confit-elle. « Et cela m’a donné la confiance dont j’avais besoin pour m’essayer à de nouvelles expériences ».

Forte de cette expérience, elle lance KyoSei Leadership, une start-up centrée sur l’innovation managériale, et elle est constamment à la recherche de son prochain projet. « Les semaines se suivent mais ne se ressemblent pas pour moi – il y a toujours de nouveaux défis à relever que je ne peux pas prévoir à l’avance », explique-t-elle. « Ce n’est pas toujours facile, bien sûr, mais pour rien au monde je ne changerais de voie ».

 

Pour en savoir plus sur l'entrepreneuriat, téléchargez notre Livre Blanc "L'avis des experts : comment créer son entreprise".