Entrepreneuriat, Innovation & Entreprise Inclusive - Articles

QU’EST-CE QUI FAIT LE SUCCÈS D’UN ENTREPRENEUR ?

Notre dernier sondage Executive Horizons révèle que les aptitudes les plus importantes pour réussir en tant qu’entrepreneur sont la détermination, la confiance en soi, le leadership et la capacité à penser « out of the box ». Dans ce contexte, comment les aspirants entrepreneurs peuvent-ils maximiser leur chance de succès ?

 

L’entrepreneuriat n’a jamais été aussi populaire. Ainsi, aux Etats-Unis, 71% des salariés rêvent de créer leur entreprise. Pourtant, si l’autonomie et les profits potentiels peuvent séduire, la moitié des entreprises ne dépasse par les cinq premières années aux Etats Unis selon l’US Bureau of Labor Statistics, tandis qu’en France seul un tiers des start-ups survivent au-delà des trois premières années (APCE 2013). Pourquoi ? Parce que la réussite est hasardeuse, elle repose sur des qualités rares.

 

Les qualités personnelles requises

Entreprendre nécessite d’avoir suffisamment confiance en soi pour rester pugnace malgré les échecs, tout en étant suffisamment humble pour accepter la critique et la remise en question, analyse Gérard de Maupeou, professeur affilié à HEC Paris. Il faut être à la fois déterminé, capable d’anticiper les tendances et de penser hors des cadres de référence. Autrement dit :

 

Il faut partager son temps entre les moments où l’on écoute beaucoup et ceux où l’on décide, sans trop prêter attention aux autres, sinon on tergiverse et on n’avance pas. Une fois votre opinion formée, n’écoutez que vous et faites comme bon vous semble. » – Michel Safars, Professeur Affilié en Entrepreneuriat, Stratégie et Politique d’Entreprise à HEC Paris

 

Le bon réseau 

« Je suis convaincu que tout le monde a besoin d’un mentor, défend Michel Safars. C’est un moyen de combattre l’isolement et la solitude. Ne pas en avoir est inenvisageable, et en trouver un bon prend du temps ». Mais il ne faut pas s’arrêter là. « Assurez-vous d’avoir un bon réseau d’entraide à chaque étape de votre carrière. Nous avons tous besoin de ce type de soutien, et des écoles comme HEC Paris donnent d’excellentes ressources aux étudiants pour renforcer leurs idées et leurs projets » explique François Pelen, diplômé de l'Executive MBA HEC Paris, et co-fondateur de Point Vision.

 

Un business plan solide

Savoir faire un business plan reste une étape obligatoire pour convaincre les investisseurs. « Il faut démontrer que l’opportunité existe, et la preuve doit venir du terrain, d’entretiens avec des clients potentiels, explique Frédéric Iselin, professeur affilié à HEC Paris en Entrepreneuriat et Innovation. Le besoin doit être important et partagé par de nombreuses personnes ». Et même les idées les plus innovantes doivent être testées, notamment auprès des clients. « Être réaliste, c’est avoir des faits et des chiffres qui proviennent du terrain. Si vous avez conduit une étude de marché et des entretiens, questionné des experts, et que vous disposez d’un bon échantillon assorti d’une solide méthodologie, on vous fera confiance », poursuit-il.

 

Trois questions à vous poser avant de créer votre entreprise

 

  • Y prendrez-vous du plaisir, malgré les semaines à rallonge, le stress, le manque de sommeil ?
  • Pouvez-vous vous permettre de perdre l’argent que vous aurez investi ?
  • Saurez-vous rebondir et retrouver un emploi si votre entreprise échoue ?

 

« Si vous avez répondu oui à ces trois questions, avec un peu de chance, vous y arriverez, sans trop souffrir de la situation », conclut Thomas Åstebro, Professeur de management stratégique à HEC Paris.

 

D’après le livre blanc « L’avis des experts : comment créer son entreprise » (HEC Paris Executive Education)