Entrepreneuriat, Innovation & Entreprise Inclusive - Articles

Passer de Manager à Entrepreneur Grâce à un EMBA HEC Paris

En décembre 2014, Sandy Beky a fondé KyoSei Leadership, start-up spécialisée dans l’innovation managériale et le développement du capital humain. Si pendant vingt ans de carrière, Sandy ne s’était jamais sentie « suffisamment audacieuse » pour créer son entreprise, son EMBA à HEC Paris a changé sa façon de voir les choses.

 

D’après un entretien avec Sandy Beky, fondatrice et présidente de KyoSei Leadership. 

 

Ce qu’un cursus EMBA à HEC Paris peut vous apprendre - dépassez vos limites

Désireuse d’élargir ses perspectives professionnelles et son horizon personnel, Sandy Beky a décidé en 2012 de s’inscrire au cursus EMBA d’HEC Paris. « Les 18 années que j’ai passées à travailler dans le monde de l’entreprise m’ont donné l’opportunité de me frotter à de multiples disciplines et de bénéficier d’expériences très enrichissantes au contact de différentes cultures et fonctions. Mais en 2012, arrivée au bout de mon parcours de salariée, j’avais le sentiment de stagner. Je me heurtais au fameux ‘plafond de verre’, explique-t-elle. Parallèlement, sur le plan personnel, je venais d’avoir un enfant et je ressentais une incroyable énergie et motivation pour mener une vie plus épanouissante ».

Si Sandy a conscience de toute l’expertise technique que ce programme d’HEC Paris lui a apportée, le principal enseignement pour elle a été d’apprendre à faire tomber les barrières mentales autour de ses capacités.

 

La devise d’HEC Paris est ‘Apprendre à oser’. Et cela a vraiment été la leçon la plus impactante pour moi. Les expériences dont j’ai pu bénéficier m’ont poussée à dépasser ce que je croyais être mes limites et à développer mes possibilités ».

 

À travers les différents domaines (Merchandising and Licensing , industrie pharmaceutique, TIC) dans lesquels elle a travaillé, Sandy Beky s’est toujours concentrée sur la question du développement durable, priorité qu’elle a reprise dans son mémoire de fin d’étude pour son EMBA. « J’ai étudié, auprès de 20 entreprises internationales, comment le concept du développement durable pouvait être intégré aux prises de décisions et processus managériaux ». Sandy souligne à quel point les contacts qu’elle a pu nouer avec un large éventail de profils différents à HEC Paris ont été déterminants dans sa décision de créer sa propre entreprise. « J’ai pu rencontrer tellement de personnes différentes, notamment des entrepreneurs qui m’ont démontré que les possibilités qui m’étaient offertes étaient bien plus nombreuses que je ne l’imaginais. Cela a joué un rôle déclencheur ».

 

Ce qu’une expérience d’entreprenariat peut vous apprendre - exploitez l’éventail de vos compétences et de vos talents

En décembre 2014, Sandy a créé la start-up KyoSei, spécialisée dans l’innovation managériale. En japonais, KyoSei signifie « vivre et travailler ensemble pour le bien commun ». Son entreprise défend le «ModelC», nouveau modèle de gestion des talents et des carrières en entreprise, fondé sur les principes de l’économie circulaire. « Le monde du travail a profondément évolué : la sélection des candidats et l’évaluation des compétences doivent aujourd’hui suivre une approche plus intégrée. On a tendance à catégoriser les individus dans un domaine d’expertise ou de compétences particulier. Or, chacun dispose d’un éventail incroyablement large de compétences et de talents qui peuvent – et qui doivent – être développés et exploités ».

 

Interrogée sur les plus grandes difficultés qu’elle a rencontrées à la création de son entreprise, Sandy cite deux dimensions : le management de l’image de marque et l’équilibre entre vies professionnelle et privées. « En tant que fondatrice et présidente d’une entreprise, je suis devenue ma propre marque ; la crédibilité et la visibilité de mon entreprise dépendent de ma propre crédibilité et visibilité. De ce fait, mon réseau et la qualité de ma présence sur les réseaux sociaux sont déterminants ». Ensuite, poursuit-elle, une fois devenue son propre chef, les frontières qui existaient auparavant entre son travail et sa vie personnelle ont disparu. « S’agissant de ma propre entreprise, je peux travailler du lundi au dimanche... et cela m’arrive souvent, constate-t-elle. Dans un sens, c’est incroyablement motivant. J’ai pris conscience de toutes ces ressources que j’avais en moi et que j’ignorais. Mais d’un autre côté, me fixer des limites est maintenant pour moi un nouveau défi à relever si je ne veux pas risquer le burn-out, qui attend malheureusement de nombreux entrepreneurs enthousiastes et débordant d’énergie ».

« Généralement, vous vous inscrivez à un Executive MBA pour donner un coup d’accélérateur à votre carrière, pour acquérir de nouvelles compétences techniques : monter les échelons, renforcer son expertise, etc. Mais au final vous vous apercevez également que l’opportunité de côtoyer de nouvelles personnes et de nouveaux modes de pensée est l’occasion d’entamer un extraordinaire parcours de développement personnel qui peut vous transformer d’une manière impossible à anticiper », conclut Sandy. « Lorsque j’ai commencé le programme EMBA, je n’imaginais absolument pas que cette expérience me donnerait l’audace dont j’avais besoin pour créer ma propre entreprise ! »

 

Trois ans après avoir obtenu son EMBA à HEC Paris, Sandy est non seulement à la tête de sa propre entreprise, mais aussi partenaire associée de deux autres entreprises florissantes créées par deux autres diplômés d’un EMBA de HEC Paris : IMV Management Partners, cabinet spécialisé dans le changement stratégique et transformatif, et JCLIP Partners, entreprise informatique également pionnière dans le secteur des logiciels adaptatifs.