Articles - Coaching

L’impact de la santé et du bien-être des employés sur la performance de l'entreprise

Sport, crèche d’entreprise, horaires aménagés, télétravail: tous ces éléments ont un impact positif sur le bien-être des employés, selon notre dernière enquête Executive Horizons. Alors, quelles sont les composantes essentielles d’un programme efficace de santé et de bien-être au travail ? Et quels sont les bénéfices clés à en tirer aussi bien du côté de l’entreprise que des équipes ?

 

ENCOURAGER LES EMPLOYÉS DANS LA BONNE DIRECTION

La première étape lorsque l’on conçoit un plan de santé et de bien-être au travail, consiste à adopter une approche complète, intégrant à la fois une stratégie efficace et les ressources nécessaires. Selon Alberto Alemanno, professeur à HEC Paris, les études psychologiques démontrent que ce plan doit reposer sur une « architecture du choix ». Les individus sont plus réceptifs aux encouragements car cela leur donne assez de confiance pour prendre les bonnes décisions de manière autonome. Les travailleurs qui conservent leur liberté de décider sont plus à même d’adhérer et de connaître les bénéfices d’un plan santé et de bien-être au travail sur le long terme.

Prenez l’exemple des congés payés. Les statistiques prouvent qu’ils améliorent la productivité, mais dans certains pays, on peine à faire prendre toutes leurs vacances aux employés. Aux Etats-Unis, par exemple, la durée moyenne des congés annuels est de deux semaines seulement. Et pourtant, la majorité des travailleurs rechignent à les prendre en intégralité. C’est pourquoi certaines entreprises développent des stratégies pour encourager les employés à prendre tous leurs congés. PwC, par exemple, avertit automatiquement les managers quand un membre de leur équipe est sur le point de renoncer à prendre une partie de ses congés annuels, afin de les encourager à les prendre.

Une autre stratégie que peuvent utiliser les entreprises pour encourager leurs équipes à prendre les bonnes décisions est de proposer des repas équilibrés sous forme de buffet. Pour le professeur Alemanno, cette offre de choix est un moyen d’inciter les employés à adopter un régime plus équilibré. Fournir un frigo aux équipes, aussi basique que cela puisse paraître, permet aux employés d’apporter des repas équilibrés au bureau s’ils le souhaitent, et réduit la proportion de ceux qui se rabattent sur l’option fast-food.

Les équipements sportifs peuvent aussi jouer un rôle important pour la santé et le bien-être au travail. L’entreprise du réseau social Hootsuite n’a pas seulement installé une salle de fitness, elle a aussi adopté le concept de l’incitation positive des employés, en mettant en place des cours et des séances personnelles d’entraînement pour pousser les employés à utiliser les équipements.

 

SANTÉ DES INDIVIDUS, SANTÉ DES AFFAIRES

Les conclusions de notre enquête Executive Horizons sont claires. Pour 64 % des participants, l’importance de la santé et du bien-être au travail mérite une note de 10/10. Une réponse sans surprise, avec des participants qui citent parmi les bénéfices tangibles du bien-être au travail une motivation, une performance et une satisfaction accrues, ainsi qu’un niveau de stress plus bas. De la même façon, une étude de Queensland University of Technology montre que  les employés qui ont le sentiment de contrôler et d’être maître de leur vie, ont tendance à être moins stressés et donc à être plus productifs.

Il a également été prouvé que les entreprises ayant un programme de santé et bien-être performant, sont plus à même de  surpasser leurs concurrents économiquement parlant. Robert McLellan, chef de la médecine du travail pour l’organisme de santé Dartmouth-Hitchcock, affirme qu’il y a un nombre important de recherches qui montrent que les approches intégrées en santé et bien-être au travail mènent à de meilleurs résultats.

TURCK, une entreprise d’automatisation industrielle, a par exemple développé des stratégies de santé et bien-être au travail depuis dix ans, avec des initiatives allant de l’incitation à la pratique d’activités physiques, à la mise en place d’un centre de santé et d’une pharmacie. En cinq ans, l’organisation a vu une augmentation de l’engagement de ses employés, et un taux de fluctuation de son personnel de 1 % seulement, comparé à une moyenne du secteur de 13 %. Tout aussi significatif, l’impact du plan santé et bien-être au travail a entraîné une hausse des profits de 8 %.

Le bien-être au travail, de ce fait, dépasse le simple engagement et doit être considéré comme un facteur clé de croissance et de profit. La santé des affaires passe véritablement par celle des individus.
 

Réalisé à partir de l’enquête Executive Horizons HEC.

Poursuivre la lecture : Comment Donner un Sens et un But au Travail