Articles - Entrepreneuriat, Innovation & Entreprise Inclusive

Intrapreneuriat – la nouvelle norme ? Intrapreneurs aujourd’hui, pionniers demain

Dans la dernière section de notre série en trois parties sur l’intrapreneuriat, nous étudions les secteurs les plus « portés vers l’intrapreneuriat, » et ce que l’avenir réserve aux intrapreneurs.

 

Préparer les modèles de travail du futur

A l’heure actuelle, il existe peu d’informations sur les secteurs où l’intrapreneuriat est le mieux établi, mais nous pouvons tout de même résumer quelques points clés. Comme en témoigne l’émergence des « perturbateurs » numériques dans les secteurs établis, les nouveaux arrivants qui ont du succès sont plus susceptibles de faire preuve d’un esprit d’innovation et d’entreprise que les sociétés établies – qui doivent, quant à elles, développer un état d’esprit similaire pour faire face à la concurrence. En outre, les secteurs fermés par des barrières règlementaires destinées à protéger les acteurs établis deviennent moins innovants et moins capables de prendre de nouvelles initiatives.

Pour la plupart des entreprises, l’innovation et l’intrapreneuriat vont devenir une question de survie. Les générations futures auront des attentes différentes vis-à-vis des entreprises qui les recrutent et seront plus sensibles aux valeurs que ces sociétés mettent en avant et à leur responsabilité sociale. Elles s’attendront à trouver une atmosphère similaire dans un environnement professionnel ou privé et à être reconnues comme des individus et non comme des subordonnés peu fiables. Leur inclination à penser en dehors des schémas établis est fondamentale pour l'innovation et l’Intrapreneuriat.

 

Fini les employés, bienvenue aux intrapreneurs

On estime que la numérisation et l’intelligence artificielle auront un impact sensible sur 50 % à 70 % des emplois actuels dans des entreprises occidentales établies. Cependant, à mesure qu’un nombre de plus en plus grand de personnes acquièrent les compétences et les comportements permettant de maîtriser et d’exploiter ces technologies, les entreprises qui les emploient deviendront plus durables.

Cette « nouvelle norme » de l’innovation poussera les entreprises vers plus de flexibilité, de créativité et d’ouverture sur le monde. Afin de fournir des produits et des services apportant une valeur réelle à toutes les parties prenantes, ces sociétés devront offrir à leurs employés la liberté de débloquer leur potentiel d’innovation. Ceux qui travaillent pour ces entreprises ne seront plus des « employés » mais des « intrapreneurs innovants. » Les employeurs seraient bien avisés de commencer à s’y préparer.

 

Pour en savoir plus sur l’entrepreneuriat, vous pouvez télécharger le livre blanc d’HEC Paris : « Apprendre auprès des experts : comment créer votre propre entreprise ».

 

Article basé sur une interview de Gérard de Maupeou, Professeur de Stratégie à HEC Paris, lors d’une interview pour Hays.

Gérard de Maupéou

Professeur Affilié, HEC Paris