Articles - Management Général

HEC Paris forme les cadres de Labeyrie

Le groupe de fabrication de foie gras Labeyrie, dans les Landes, veut augmenter sa taille de moitié d'ici à 2020. Pour ce faire, iI ambitionne de vendre du foie gras en apéritif et jusqu'au dessert, et de racheter des sociétés. Cette croissance engendre de « gros besoins en termes de recrutement de cadres », de l'aveu de Jacques Trottier, le directeur général, qui en embauche 50 rien que cette année et a fait appel à HEC Paris Executive Education pour lancer le " Campus des managers ".

 

Quatre modules pour développer les talents

Depuis deux ans, le DG fait suivre aux cadres clés de l’entreprise une formation en interne baptisée " Campus des managers ". Ex-HEC lui-même, il l'a mise en place avec l'école de Jouy-en-Josas il y a deux ans. Elle comporte quatre modules :

    1. Moi et mon rôle de cadre
    2. Moi et les autres
    3. Mobiliser
    4. Implémenter le changement

 

La formation s'étend sur une période d'un an à raison de sessions de deux et trois jours, non loin du siège du groupe à Saint-Geours-de-Maremne. Chacune est animée par un directeur pédagogique-coach certifié par HEC paris, et deux ou trois intervenants choisis selon les thèmes, toujours accrédités par HEC. Un spécialiste donne une conférence en soirée. Ultime étape du parcours : tous doivent rédiger un mémoire sur un thème touchant à l'entreprise et le soutenir devant le directeur général et le DRH : l'essentiel de l'évaluation se fait à ce moment.

Toutes les idées, toutes les recommandations ne sont pas mises en œuvre, « mais aucune ne reste lettre morte », précise Jacques Trottier. « Il n' y a pas une méthode de management Labeyrie, mais des principes fondés sur la bienveillance, l’exemplarité, l'efficacité et l’enthousiasme », explique Christophe de Lagoutine, le DRH.

L’objectif du campus est le développement des talents personnels et le leadership. « S'ils ont un déclic qui propulse leur carrière chez nous, dans leur activité ou dans une autre, c'est parfait », explique le DG.

 

20 % à 40% de gains d'efficacité

Au bout de deux ans, 57 cadres ont suivi la formation, qui en est à sa troisième promotion, et « l'impact en interne du Campus des managers est très fort », affirme Christophe de Lagoutine, bien qu'aucune mesure du retour sur investissement n'ait été engagée.

« Pas besoin de chiffrer » juge Jacques Trottiez.

 

Nous avons commencé à tisser une culture managériale commune. Le bénéfice de collègues très motivés, qui ont peut-être gagné 20% à 40% d'efficacité, et qui ont ainsi envie de rester chez Labeyrie, est sans commune mesure avec les moyens financiers engagés. Surtout, nous ne destinons pas cette formation à 1% ou 2% de nos cadres, mais à 60% d'entre eux ! En tout état de cause, si la promotion a un coût, il est inférieur quand elle se passe en interne. Par exemple, une ingénieure de la première promotion, en charge de la sécurité alimentaire est devenue responsable de la communication sur la responsabilité sociale et environnementale. »
– Jacques Trottier, directeur général de Labeyrie

 

Le Campus des managers occupe une place désormais centrale dans la stratégie du groupe : 25% du budget formation y est consacré, « alors qu'il est déjà très supérieur aux minimums légaux », précise Jacques Trottier, sans en donner le montant, information jugée trop stratégique. À l’extérieur du groupe, aux yeux des candidats à un poste de cadre, le Campus des managers est perçu comme un parcours de formation ambitieux : il séduit et facilite le recrutement. En deux ans, le nombre de candidatures spontanées reçues par Labeyrie a été multiplié par trois.

« C'est une mine, s'enthousiasme Jacques Trottier. Il est toujours préférable de sélectionner parmi des candidats qui viennent à vous et de choisir les plus motivés, plutôt que de passer par des cabinets de recrutement où la motivation des candidats peut être aléatoire. Finalement, cette attraction sur les candidatures externes est le véritable retour sur investissement du Campus des managers. »

 

Article tiré du magazine Entreprise & Carrières N°1255 du 22 septembre 2015