EMBA - Certifiant - Secteurs spécifiques - Témoignages

Foulques d'Aboville : Réussir sa reconversion professionnelle

En mars 2016 Foulques d’Aboville alors militaire, réfléchit à une reconversion professionnelle conséquente. Il ambitionne une carrière dans le civil et souhaite plus particulièrement accéder à des postes de direction opérationnelle. Il fait naturellement le choix d’un Executive MBA à HEC Paris, qu’il définit comme « une formation exigeante et de haut niveau ». Aujourd’hui à la direction du Musée Jacquemart-André, Foulques d’Aboville revient sur son changement de vie professionnelle depuis son passage à HEC Paris.

 

 

Pour quelles raisons avez-vous décidé de quitter l’armée ?

J’ai choisi de quitter l’armée pour avoir la chance d’une vraie carrière dans le civil et pour retrouver des postes de direction opérationnelle. Je sentais néanmoins la nécessité d’une période de transition pendant laquelle je discernerais mes aspirations réelles tout en me familiarisant avec le secteur privé et la mécanique globale de la vie d’une entreprise.

 

Pourquoi avoir choisi la majeure Luxe de l’Executive MBA d’HEC Paris ?

La majeure luxe m’intéressait pour ses marques aux identités fortes ; elle m’a permis de me constituer un « étalon » en termes de stratégie d’entreprise.  Par ailleurs, le secteur du luxe a bien des points communs avec le milieu militaire dont je suis issu : l’exigence dans la conception et la réalisation, l’innovation dans la tradition, ou encore l’engagement des équipes, établissent des passerelles certaines entre ces deux domaines.

 

Pouvez-vous nous parler de votre projet Capstone ?

J’ai choisi pour mon projet Capstone, l’entreprise de gestion d’actifs physiques tbmaestro®. À l’époque, elle comptait une quinzaine de salariés et avait besoin d’être structurée pour absorber sa forte croissance. J’ai donc construit, avec Solène Darde-Genton dont j’appréciais la finesse de jugement et la forte expertise marketing, le business plan de l’entreprise tbmaestro® pour les cinq années à venir. Ce travail passionnant nous a permis de participer à la montée en puissance de cette entreprise en abordant tous les aspects de son positionnement, de son développement et de son éventuelle diversification future. Le Capstone a donc parfaitement joué son rôle de synthèse de cette année de formation très enrichissante.

 

Quel a été votre meilleur souvenir de ce programme ?

De façon générale, l’excellente ambiance qui régnait au sein de la promotion FS2017 aura été un élément déterminant dans ma transformation professionnelle. La richesse des profils et des parcours, la bienveillance dans nos relations m’auront permis de partager mes interrogations et mes doutes, de les confronter aux expériences de chacun et d’en tirer des enseignements utiles. De façon plus ciblée, la semaine de majeure en Italie restera un excellent souvenir. Les visites de sites et l’environnement par définition luxueux de cette majeure auront rendu ce séjour à la fois instructif et agréable.

 

En quoi l’Executive MBA a contribué à votre développement personnel et professionnel ?

Comme illustration évidente de la contribution d’HEC à ma carrière, le fondateur de l’entreprise à laquelle nous consacrions notre Capstone m’a recruté comme directeur du développement après quelques semaines de travail, me faisant ainsi définitivement basculer dans le privé. J’ai finalement rejoint la société Culturespaces qui exploite des sites historiques et des musées et qui répondait à mon souhait d’une direction opérationnelle de Business Unit dans une entreprise mature. Actuellement, je dirige le Musée Jacquemart-André à Paris, et plus récemment le musée Maillol. Ce travail me procure énormément de satisfaction tant les sujets en sont passionnants et les équipes diverses, de la direction culturelle aux offres de restauration en passant par l’événementiel, la sécurité ou le rayonnement des sites en France et à l’étranger.

Foulques d'Aboville

Administrateur du musée Jacquemart-André et Maillol