Articles - Entrepreneuriat, Innovation & Entreprise Inclusive

Apprendre sur le terrain : s'investir pour lancer une entreprise

S’engager corps et âme pour le succès de son entreprise, Layla Al-Dorani sait ce que cela veut dire. En tant que fondatrice et PDG de Raw Middle East, une start-up de produits végétaliens établie au Qatar, elle a pu appliquer tout ce qu’elle a appris durant son Executive MBA à HEC Paris, de façon à prendre les risques nécessaires à la mise en œuvre de son concept.

Réalisé à partir d’une interview avec Layla Al-Dorani, fondatrice et PDG de Raw Middle East.

 

LANCER SA PROPRE ENTREPRISE : APPRENDRE EN CHEMIN

Les erreurs sont inévitables quand on lance sa propre entreprise. Avec du recul, il y a toujours des étapes que l’on aurait réalisées différemment. Mais le véritable bénéfice est de tirer des leçons des risques pris, plutôt que de réussir du premier coup. De cette réflexion sur son propre projet, Layla affirme : « Les principaux acquis sont les leçons apprises que l’on peut appliquer au prochain projet. »

Naviguer dans le monde des affaires en tant que femme ajoute son lot de défis, reconnaît-elle. « En tant qu’entrepreneur dans le secteur agroalimentaire, qui est dominé par les hommes, gagner le respect de ses pairs est un combat. » Aux autres femmes qui veulent lancer leur propre entreprise, Layla conseille : « Ne laissez pas les autres sous-estimer vos rêves et votre capacité à les réaliser. » En 2014, Forbes Moyen-Orient la nomme parmi les 200 femmes arabes les plus influentes.

 

INVESTIR DU TEMPS : LE COÛT DE LA REUSSITE

En 2012, après avoir travaillé dans les secteurs pétrolier, gazier et banquier, Layla a fondé Raw Middle East pour combattre le fléau de l’obésité et du diabète au Qatar. « J’ai voulu créer un produit qui présente à la fois une valeur ajoutée et des bénéfices pour le consommateur » explique-t-elle. Elle a depuis reçu de multiples distinctions, dont le prix de l’Entrepreneur de l’Année aux Reyada Awards en 2015.

« Pour rencontrer le succès, il faut être prêt à s’investir complètement et à prendre des risques » dit-elle. Bien sûr, ceci implique des sacrifices, mais aussi de savoir quels risques en valent la peine : « Il faut impérativement croire en ce que l’on fait pour compenser le temps passé loin de sa famille. »

 

FORMATION CONTINUE : ACCOMPAGNER LA CROISSANCE DE SON ENTREPRISE

Le succès ne signifie pas nécessairement que le travail est achevé : c’est au contraire une opportunité de poursuivre la croissance. Layla espère élargir l’offre de son entreprise à la vente au détail et à destination des familles. Son projet principal durant son Executive MBA à HEC Paris a d’ailleurs été déterminant pour le développement de sa branche de produits prêts à consommer à destination des enfants lancé en août 2017.

 

Le programme de l’Executive MBA est une opportunité fantastique pour développer et améliorer mon entreprise. On apprend non seulement des professeurs et des études de cas, mais également des connaissances et des expériences partagées avec ses pairs. » — Layla Al-Dorani

 

Layla Al-Dorani

 

Les trois points les plus importants que Layla a retenus du programme HEC Paris Executive MBA sont : premièrement, « prendre des décisions en tant que patron est à la fois un art et une science » qui requiert créativité et précision. Deuxièmement, « monter son business, c’est créer de la valeur quelque chose qui vaut la peine d’être acheté, qui mérite notre investissement, et dans lequel on croit. » Enfin, « un réseau n’a de valeur que si l’on prend la peine d’entretenir et d’approfondir ces relations. »