Articles

81% des gens mentent aux entretiens d'embauche

Selon le psychosociologue primé Ron Friedman, 81 % des gens mentent au cours d’un entretien d’embauche. Ce chiffre vertigineux suggère que les entretiens d’embauche ne seront bientôt plus d’actualité. L’entretien engendre un contexte dans lequel le candidat aurait tendance à être malhonnête, partant du principe que mentir est peut-être la seule voie vers ce poste tant convoité.

 

DES PRÉJUGÉS INCONSCIENTS

D’après Friedman, nous sommes tous susceptibles d’être influencés par des préjugés inconscients. Par exemple, les gens attirants sont souvent perçus comme plus compétents ; les personnes de grande taille comme des leaders nés ; et celles à la voix grave comme dignes de confiance et sincères.

 

UNE NOUVELLE APPROCHE POUR REMPLACER LES ENTRETIENS D’EMBAUCHE : DES AUDITIONS D’EMBAUCHE.

Si une entreprise est à la recherche d’un commercial, elle pourrait par exemple demander au candidat de vendre un produit auprès de l’équipe commerciale. On pourrait demander à un web designer de créer une page d’accueil, et à un infographiste de dessiner un logo.

« Cela n’a rien à voir avec ce qu’il y a sur votre CV. La véritable question, c’est : « Correspondez-vous à la culture de notre entreprise ? » », remarque Richard Sheridan, PDG de la société de logiciels Menlo Innovations, dans le Michigan. Lors de sa phase de recrutement, l’entreprise groupe les candidats par deux, et leur assigne des tâches typiques de Menlo. Le candidat est alors évalué sur sa capacité à tirer le meilleur de son collaborateur. L’audition permet aussi de vérifier que les employés existants sont satisfaits du choix des nouvelles recrues.

Menlo n’est pas la seule entreprise à remettre en cause l’efficacité des entretiens d’embauche. Matt Mullenweg, PDG de Wordpress.com, s’est exprimé sur le sujet dans Harvard Business Review : 

 

Certains individus sont de très bons candidats à l’entretien et sont capables de charmer tout le monde. Mais si le poste en question n’implique pas le pouvoir de séduction, leur performance à l’entretien ne prédit pas leurs résultats sur le terrain. » — Matt Mullenweg

 

Les recherches de Ron Friedman confirment qu’une mise en situation contribue à un processus d’embauche plus efficace, et apporte une meilleure productivité et un environnement plus favorable de travail à terme.

Source: https://www.inc.com/marcel-schwantes/science-81-percent-of-people-lie-in-job-interviews-heres-what-top-companies-are-.html