Articles - Transformation Digitale

40 % des entreprises auront mis la clé sous la porte dans dix ans

Selon John Chambers, ancien PDG de Cisco, 40 % des entreprises auront déposé le bilan d’ici dix ans. Celles toujours en lice devront leur survie à leur capacité à se réinventer dans le monde digital.

 

Chambers, qui a récemment quitté ses fonctions de PDG après 20 années passées à ce poste, a prédit cet avenir pessimiste à l'occasion d’un discours donné à la conférence Cisco dédiée au service client.

 

40 % des entreprises présentes dans cette salle, malheureusement, ne feront plus partie de celles qui comptent dans dix ans » a-t-il déclaré aux 25 000 participants.

 

Il a ajouté que 70 % des compagnies tenteraient un virage vers le digital, mais 30 % seulement seraient couronnées de succès.

 

L'IMPACT DE LA TRANSFORMATION DIGITALE

Selon John Chambers, les entreprises font face à un choix crucial : adapter leur modèle à l’ère digitale ou résister au changement en adhérant aux business models classiques.

Il estime que la progression des objets connectés de l’ère digitale de 1 000 à 500 milliards va irrémédiablement bouleverser les secteurs de la santé, de l’éducation et des affaires. Les entreprises n’auront ainsi d’autre choix que de s’adapter ou de sortir de la course. Il a également mis en garde les dirigeants : les entreprises les plus lentes à s’adapter et à utiliser de façon efficace les nouvelles technologies connaîtront quoi qu’il en soit des perturbations.

 

GÉRER LA TRANSITION

De nombreuses sociétés réputées ont déjà pris les devants quant à leur transformation numérique. En 2013, GE a par exemple lancé un service de cloud qui propose aux usagers un logiciel analytique d'optimisation de ses produits. Netflix a étendu son activité de streaming vidéo aux téléviseurs, ordinateurs et appareils mobiles. Le streaming représente ainsi aujourd’hui 80 % du chiffre d’affaires de Netflix, avec un service d’expédition en chute libre.

Cisco a peiné pour rester à flot jusqu’à ce que la compagnie connaisse sa propre transformation numérique. Cette transition a débouché sur la réorganisation de l'équipe de 25 000 ingénieurs et le départ de 24 de ses 92 dirigeants.

Pendant l’exercice de John Chambers, Cisco a renouvelé 41 % des cadres supérieurs de l’interface client. Sans cela, la compagnie aurait perdu pied. Et toutes les entreprises qui comptent rester dans la course de cet environnement digital concurrentiel en plein essor doivent être prêtes à de tels sacrifices.